Capsule No 147 - 11 Mars 2016 - 03:55 - mp3

William Cliff lisant la traduction de quelques sonnets de Shakespeare qu'il a traduits.

Quatrième d’une fratrie de neuf enfants, William Cliff fait des études de lettres et de philosophie. Ses poèmes ont la chance d’être remarqués rapidement par Raymond Queneau, et il sera systématiquement édité par Gallimard jusqu’en 1986. Le style de William Cliff détonne (dérange sans doute) dans la poésie francophone de son temps. On le retrouve chez Queneau, donc, ou dans les poèmes de Georges Perros. Ou chez Jean Genet ou Charles Péguy. Parmi les auteurs qui suivront, seuls les vers de Michel Houellebecq y font penser.

Capsule précédente      Capsule suivante

Un projet de L'Arbre de Diane ASBL.

Facebook
Android
Android
Android
Android