Capsule No 184 - 4 Février 2018 - 3:54 - mp3 - texte

Luc Dellisse nous lit un extrait de L’amour et puis rien, paru aux éditions L’herbe qui tremble.

Luc Dellisse est un écrivain vivant. Il ne déteste pas qu’on le prenne pour un voyageur, pour un professeur de scénario, pour un consultant et même pour un amoureux : mais tout cela est en surface. Que serait sa vie s’il n’écrivait pas ? Écrire consiste pour lui, parfois, à faire des livres ; et d’autres fois, à relier les fils de l’expérience et de l’existence, rien qu’avec la mémoire, rien qu’avec la vision. Côté livres, il vient de publier (novembre 2017) l’Amour et puis rien : 50 histoires d’amour qui en cachent une 51ème. Il est ainsi l’auteur de six romans, si livres de poèmes, six essais. Ce bel équilibre sera bientôt rompu avec un recueil d’images narratives intitulé : La Case départ (juin 2018) Côté vision, il pratique depuis six ou sept ans de plongées dirigées dans les interstices du temps, en se servant d’une photo, d’un témoin, d’une voix enregistrée, d’une odeur pour s’orienter. Il en revient avec un butin de émotions passées et pourtant neuves – comme des fossiles vivants. Il a choisi la période 1967-1979, théâtre de son commencement et clé de voûte du monde moderne, comme champs d’investigation. Il aime vivre dans le présent comme dans un futur différé. Il vit à Bruxelles. Français. Marié. Des enfants.

Capsule précédente     

Un projet de L'Arbre de Diane ASBL.

Facebook
Android
Android
Android
Android