Capsule No 231 - 6 Septembre 2019 - 04:00 - mp3

Thomas Gunzig nous lit un extrait de Feel Good, son nouveau roman paru aux Éditions du Diable Vauvert. Quel est le rapport entre un écrivain sans gloire, le rapt d'enfant et l'économie de la chaussure ? Réponse dans Feel Good, un livre aussi drôle que touchant, dans lequel on découvre la vie d'Alice, puis celle de Tom, un écrivain qui se sait assez moyen… la suite s'écoute ci-dessous !

Thomas Gunzig, né en 1970 à Bruxelles, est l’écrivain belge le plus primé de sa génération. Lauréat du prix Rossel pour son premier roman Mort d’un parfait bilingue, ses livres ont été traduits dans de nombreux pays. Chroniqueur à la RTBF et photographe à ses heures perdues, il a aussi, selon ses dires : « écrit pour le cinéma parce que ça rapporte plus d’argent que la littérature pour moins de travail, et pour la scène parce que parfois, c’est moins sinistre de travailler avec des gens que tout seul. » On lui doit le scénario du Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael. Après avoir obtenu le Prix Filigranes pour « La vie sauvage », Thomas Gunzig fait paraître « Feel Good » en septembre 2019 aux éditions Le Diable Vauvert.

Capsule précédente     

Un projet de L'Arbre de Diane ASBL.

Facebook
Android
Android
Android
Android